Font Size

SCREEN

Cpanel

CAPTOGO-BIO et l'agriculture biologique

CAPTOGO-BIO lettre d'informations février 2016

Réunion du 4 janvier 2016

Cette réunion CAPTOGO-BIO s’adressait aux « acteurs bios » qui avaient participé à la manifestation du 17 octobre à Altkirch. Plusieurs d'entre eux ont répondu présents. Il s'agissait de discuter de la mise en place d'un partenariat avec le ReNAAT (Réseau National des Acteurs de l'Agroécologie du Togo) récemment créé au Togo.

Lors de la réunion diverses pistes ont été envisagées dont des « voyages d'étude » au Togo afin de donner des formations tout en apprenant sur place. Une soirée pourrait également être organisée fin 2016 à Heimersdorf dont les bénéfices iraient au Centre de Formation à l’Agriculture Biologique en construction à Sokodé. L'expédition d'outils a également été évoquée.

Mission au Togo du 15 au 29 janvier

Durant ce séjour la première semaine a été consacrée à sillonner le Togo pour rencontrer les membres du ReNAAT, région par région (elles sont au nombre de 5) en compagnie de Jacques Nametougli. Ce dernier dirige un centre agroécologique tout à fait remarquable à l'extrême nord du Togo en zone pré-sahélienne. Il est aussi le président national du ReNAAT. Le rapprochement du ReNAAT et de CAPTOGO a été confirmé et renforcé. Une expédition par CAPTOGO d'environ 17 motoculteurs vers des membres de ce réseau a été discutée et notre initiative a été saluée comme un premier geste concret du partenariat « nord-sud » que nous entendons développer. L'annonce de la constitution d'un réseau alsacien bio mis en partenariat avec les homologues togolais a été saluée et je suis chargé de vous transmettre leur message d'amitié et de solidarité.

Il ressort de cette tournée une forte impression de détermination pour faire vivre ce réseau (que l'on pourrait comparer à l'OPABA). Ce réseau est une association reconnue par l’État Togolais, parfaitement autonome mais qui bien évidemment sortirait renforcé d'un partenariat actif avec « nous autres ».

Lors de la deuxième semaine j'ai pu rencontrer le Ministre de l'Agriculture Togolais qui nous assure de son soutien dans nos initiatives. J'ai également rencontré divers partenaires susceptibles de nous accompagner dans la construction ou le fonctionnement de notre centre de Sokodé (Ambassade de France, une fondation allemande : Urbis Foundation, Bolloré-Togo, Vétérinaires Sans Frontières...). La construction de ce dernier est bien avancée et le début de son fonctionnement peut raisonnablement être envisagé avant la fin de l'année. Évidemment CAPTOGO poursuit ses efforts pour trouver des partenaires financiers pour poursuivre la construction de nouveaux bâtiments et atteindre ainsi une capacité d'accueil satisfaisante.

Le Président

Bernard Besançon

 

Vous êtes ici : accueil Le collectif CAPTOGO Les actions de CAPTOGO CAPTOGO-BIO et l'agriculture biologique CAPTOGO-BIO lettre d'informations février 2016